Adoptez deux poules et faites 200 euros d’économies par an!

Publié le 22 Janvier 2017

1. Deux raisons d’adopter une poule

En adoptant une poule pondeuse, vous allez non seulement faire des économies sur vos courses alimentaires, mais également alléger la note de traitement de déchets de votre commune ! Sous réserve, bien entendu, qu’aucun arrêté communal n’interdise pas un tel type d’élevage.

Des oeufs frais à domicile

Une poule pond normalement 200 œufs par an. Contrairement à une idée reçue, nul besoin d’acheter un coq, une poule pondeuse fera largement l’affaire ! En général, une poule vit environ 4 ans et se met à pondre de façon régulière vers 2 ans. De cette façon, vous pourrez obtenir des œufs frais de qualité.

Quand on sait qu’une boîte de 6 œufs de poules élevées en plein air coûte environ 2 à 3 €, l’économie n’est pas moindre !

Le matériel nécessaire

À moins que vous ne soyez assez bricoleur pour confectionner un enclos sécurisé (Internet regorge de tutoriels), les magasins de bricolage, les jardineries et les animaleries proposent une offre diverse et variée.

-> Le poulailler : en moyenne, pour 2 à 3 poules, comptez entre 150 et 200 € pour un poulailler  ce chiffre évoluant bien sûr avec le nombre de bêtes accueillies. On estime qu’il faut environ 1,50 m² pour 3 poules (si elles peuvent sortir et marcher dans la journée).

-> Les accessoires : mangeoire, abreuvoir, oeufs factices pour aider à pondre  ampoules spécialisées…

-> Les perchoirs : les poules aimant dormir en hauteur, le poulailler devra comporter des perchoirs.

-> Et enfin, les poules : marchés, agriculteurs, jardineries, les lieux où trouver des poules sont nombreux. En général, une poule adulte revient à 10 € à 15 € pièce. Vous pouvez opter pour des poussins si vous n’êtes pas pressé.

Les poules supportant mal la solitude, mieux vaut prévoir une adoption multiple. Les poules rousses, ardennaises, alsaciennes, sont réputées être d’excellentes pondeuses.

Alors, seriez-vous prêt à sauter le pas ? L’avez-vous déjà fait ? J'attends avec impatience vos réactions dans les commentaires

Repost 0
Commenter cet article